NL | FR | DE | EN

*
La pétition "Moins d'électrosmog!" traite de la nécessité impérieuse de l'application plus stricte du PRINCIPE DE PRÉCAUTION en ce qui concerne les conséquences pour la santé de l'ÉLECTROSMOG

et, en particulier, du RAYONNEMENT PULSÉ DES MICRO-ONDES des:
pylônes GSM (2G, 3G/UMTS, 4G),
de l'internet SANS FIL (WiFi, WLAN, WiMax)
des téléphones/babyphones/... SANS FIL (DECT), etc.
 

RAYONNEMENT PULSÉ DES MICRO-ONDES: UN PETIT MOT D'EXPLICATION

Patrick Vanden Berghe (auteur de l'ouvrage "Stralingsgevaar! - Vervuiling in een GSM-maatschappij") (*):

"Lors du rayonnement pulsé de micro-ondes, deux types d'ondes sont engendrées : des ondes de très haute fréquence et des ondes de très basse fréquence. Les ondes de haute fréquence sont les ondes porteuses pour les communications numérisées à basse fréquence. Le rayonnement de haute fréquence est à comparer avec celui d'un four à micro-ondes. Le rayonnement crée un échauffement, heureusement moins fort que dans un four. Le rayonnement de basse fréquence est projeté dans notre corps avec la force des ondes de haute fréquence. Dans le cas d'un appareil GSM, cela se produit 217 fois par seconde. Ces pulsations sont comme la rafale de balles d'une mitrailleuse."


LES CONCLUSIONS DES MÉDECINS, DES EMINENTS PROFESSEURS ET DE L'UE ?

Les études qui ont été sponsorisées par l'industrie des télécoms, concluent 9 fois plus souvent à une absence de conséquences biologiques en comparaison des études financées par des parties indépendantes. (*) (Le rapport de cette étude a été publié dans la revue scientifique spécialisée 'Environmental Health Perspectives' (*))

Le Professeur Victor Moshchalkov, du Département de Physique et d'Astronomie de la Katholieke Universiteit Leuven (*): "L'exposition permanente à un rayonnement électromagnétique vient frapper notre corps à l'instar d'un marteau pneumatique. Il n'existe aujourd'hui plus de discussion à propos des effets nuisibles au niveau moléculaire et cellulaire. Le récent Rapport BioInitiative de 2007 en dit long."

Le Rapport BioInitiative a passé au crible plus de 2.000 études et revues scientifiques – et ceci, à tous les niveaux possibles: depuis les études moléculaires et cellulaires jusqu' aux études de cas témoins, aux études épidémiologiques et aux méta-analyses, en passant par les tests sur les animaux comme chez les êtres humains. Ce rapport dit les choses très clairement : “Il existe des preuves substantielles que le rayonnement électromagnétique conduit à des réactions allergiques et à des réactions inflammatoires, des changements dans le système immunitaire et une détérioration de l'A.D.N. De plus il y a de sérieux indices que ceci peut entraîner à long terme des ruptures d'A.D.N. et des cancers, un stress cellulaire permanent, un vieillissement prématuré et des modifications au niveau des fonctions cérébrales. En outre, ces effets se manifestent déjà nettement en dessous des normes de rayonnement actuelles. La norme de rayonnement doit être ramenée à 0,6 V/m pour l'extérieur et 0,06 V/m pour l'intérieur." (*) (*)

Jacqueline McGlade, directeur de l'EMA, le plus haut organe consultatif pour l'environnement de l'UE, a affirmé que les États membres européens ont tout intérêt à passer immédiatement à l'action. "Il existe suffisamment d'exemples où l'on a manqué à son devoir de prendre des mesures de précaution, avec pour conséquence des dommages graves et irréversibles. Il ne me paraît pas raisonnable d'attendre une deuxième histoire de l'amiante ou du tabac. Il y a assez de raisons d'admettre que les limites de rayonnement actuelles sont insuffisantes pour garantir la santé publique." (*)

Le Parlement européen (...) 1.  prie instamment la Commission de procéder à la révision de la base scientifique et du bien-fondé des limites fixées pour les CEM dans la recommandation 1999/519/CE (...) 2.  invite à prêter une attention particulière aux effets biologiques lors de l'évaluation des incidences potentielles des rayonnements électromagnétiques sur la santé," (*) "Le Parlement européen (...) demande aux États membres d'adopter la législation du Liechtenstein qui fixe une limite d'exposition de 0,6 V/m pour les antennes de téléphonie mobile dans les zones sensibles telles que les maisons, les écoles et les lieux de travail;" (*)

Le Prof. Dr. Adlkofer conclut en 2007 sur base de l'étude Reflex européenne et de l'étude Interphone (*): "Des ruptures d'A.D.N. apparaissent à 1/40 de la norme de rayonnement recommandée. Ceci démontre que l'UMTS est dix fois plus nuisible que la 2G et entraîne donc un risque accru de cancer (…) Le doute n'est pas permis: l'UMTS (ou la 3G) présente beaucoup plus de dangers que la 2G."

Pour les années 1999 à 2004, donc au bout de cinq années de durée de mise en service de l'émetteur, le risque relatif de contracter un cancer est devenu, pour la population habitant près de l'émetteur, trois fois plus important en comparaison avec les gens de Naila qui habitent en dehors de la zone précitée. (*) (*)

"Il existe des preuves irréfutables des conséquences dangereuses du rayonnement électromagnétique.  Il appartiendrait à vrai dire aux opérateurs et à l'industrie de prouver que ces conséquences ne sont pas nuisibles" (Prof. Dr. Stefaan Van Gool, chef de clinique du Département d'Hémato-oncologie des enfants de la Clinique Universitaire de Leuven et professeur extraordinaire à la Katholieke Universiteit Leuven) (*)

L' Appel de Fribourg, signé par plus de 1.000 médecins allemands et plus de 40.000 citoyens (*): "Car la pénétration, sans obstacles, du rayonnement permanent dans les appartements et les lieux de travail, (...) Ce danger existe spécialement pour des enceintes, enfants, adolescents et des personnes âgées et malades (...) Nous voyons un nombre croissant de malades chroniques, aussi comme conséquence d'une politique irresponsable de valeurs limites,"

Le Professeur Victor Moshchalkov pendant une audition au Parlement flamand au sujet des conséquences du rayonnement électromagnétique sur notre santé (*): "Les normes pour le rayonnement électromagnétique devraient devenir 100 à 1.000 fois plus sévères. Les normes actuelles constituent un risque pour notre santé." (…) "La norme doit être abaissée à 0,6 V/m et il faut viser une norme de 0,06 V/m."

"le lancement des compteurs électriques sans fil avec pour conséquence l'exposition forcée et involontaire aux rayonnements de millions et milliards de personnes doit être arrêtée immédiatement." (Prof. Dr. Olle Johansson de l'Institut Karolinska) (*)

"Le nombre de cas rapportés d'électrosensibilité est en hausse constante depuis 1991, quand les premières constatations ont été faites (…) La tendance extrapolée montre que l'on peut s'attendre à ce que 50% de la population soit électrosensible aux environs de l'année 2017." (*)

Le Prof. Dr Belpomme (président de l'Association française pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (ARTAC)): "Nous avons affaire ici à un problème grave pour la santé publique. Je vois toujours plus de parents venir à ma consultation avec des enfants, même des bambins et des bébés. Ces enfants souffrent de maux de tête, de troubles de la concentration et de la mémoire, de difficultés d'expression ou de symptômes de dyslexie (…,) causés par ce type de rayonnement et/ou par des produits chimiques nuisibles." (*) (…) Dr. Frey: "Il s'agit d'une expérience à l'échelle mondiale avec des gens, sans leur consentement." (*)

Le Prof. Dr. Leif Salford (chef du service de neurochirurgie à l'Université de Lund): "L'influence de processus biologiques chez les êtres humains à cause d'un rayonnement électromagnétique non ionisant est 'la plus grande expérience biologique jamais réalisée'. Au jour d'aujourd'hui, le niveau du rayonnement électromagnétique dans notre environnement est 10 millions de fois supérieur à ce qu'il a jamais été…" (*)


NOTRE CONCLUSION ?

"CETTE EXPÉRIENCE DE MASSE DOIT ÊTRE ARRÊTÉE!"


QU'EXIGEONS-NOUS ?

"Nous exigeons l'application immédiate de notre droit fondamental de vivre dans un environnement sain, comme reconnu à l'article 23 de la Constitution belge." (*)


Concrètement, nous exigeons des responsables politiques:

> La norme de 0,6 V/m: l'abaissement sans délai de la norme de rayonnement cumulatif en Belgique pour des pylônes d'antennes et des antennes d'émission fixes (pour le rayonnement pulsé de micro-ondes: 2G, 3G/UMTS, etc.) pour des lieux accessibles au public: à 0,6 V/m et une nouvelle valeur cible de 0,06 V/m.

> La NON-autorisation d'un 4ième opérateur mobile en Belgique
(sauf si c'est avec une 'antenne partagée').

> La NON-autorisation en Belgique du développement de pylônes d'antennes et d'antennes d'émission 4G (LTE, WiMax, etc.).

> L'application plus stricte du PRINCIPE DE PRÉCAUTION pour TOUTES les sources de rayonnement pulsé de micro-ondes.

 

"Oui, nous signons pour moins d'électrosmog!"

"Oui, nous signons pour l'application plus stricte du principe de précaution en ce qui concerne les conséquences dangereuses de l'électrosmog et, en particulier, du rayonnement pulsé des micro-ondes sur la santé de la population."

  

Remarques:

-Électrosmog = la pollution de l'environnement causée par le rayonnement électromagnétique
-Rayonnement pulsé des micro-ondes = des micro-ondes modulées via des impulsions
-4G = une dénomination commune de nouvelles technologies de rayonnement pulsé de micro-ondes, dont le LTE et le WiMax (*)

  

Nous espérons que vous accepterez de prendre sérieusement en considération nos propositions. Nous sommes donc prêts à vous fournir à ce sujet des explications supplémentaires.


Veuillez agréer l'assurance de notre considération distinguée,

Les signataires

 

Cette pétition est une initiative commune de:

 - Steven Boone (coordinateur de la pétition)

- La rédaction du site web informatif Benelux StopUMTS - StopUMTS.be

- L'association flamande StralingsArmVlaanderen - StralingsArmVlaanderen.org

- L'association belge francophone Teslabel Coordination a.s.b.l. - Teslabel.be

- L'association belge francophone CLAG a.s.b.l. - CLAG.be

- L'association bruxelloise Collectif Dé-Mobilisation Demobilisation.wordpress.com

- Patrick Vanden Berghe

 

Cette pétition est soutenue par:

- Sénateur Dominique Tilmans (membre du sénat (le parlement fédéral de la Belgique); présidente de la Fédération provinciale du MR Luxembourg)

- Membre du Parlement Jean Huss (de 2004 jusqu'à 2011 membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe; membre du Parlement luxembourgeois)

- Membre du Parlement Hermes Sanctorum (Parlement de Flandres)

- Membre du Parlement Elio Lannutti (Parlement d'Italie)

- Membre du Parlement Pierfelice Zazzera (Parlement d'Italie)

- Professeur Dr. med. Stefaan Van Gool (chef de clinique du Département d'Hémato-oncologie des enfants de la Clinique Universitaire de Leuven et professeur extraordinaire à la Katholieke Universiteit Leuven).

- Professeur Victor Moshchalkov (département de Physique et d'Astronomie de la Katholieke Universiteit Leuven; président de ESF Research Networking Programme "Nanoscience and Engineering in Superconductivity (NES)")

- Professeur Dr. med. Patrick Van Reempts (néonatologiste de l'U.Z. Antwerpen; professeur du Département Oncologie et Néonatologie à la Universiteit Antwerpen)

- Professeur Dr. Freddy Decreus (em. président et em. professeur du Département de Latin et Grec à la Université de Gand)

- Professeur Dr. Els Laenens (département de Mathématiques et Informatique à la Universiteit Antwerpen)

- Professeur Olle Johansson (département Neuroscience à l'Institut Karolinska de Stockholm; The Royal Institute of Technology de Stockholm)

- Professeur Dr. med. Dominique Belpomme

- Professeur Dr. Ing. Giancarlo Spadanuda (Univ. de Calabria; Gouv. d'Italie, la Ministère de l'Environnement; détails sur spadanuda.it)

- Professeur Dr. med. Rainer Frentzel-Beyme

- Professeur M. S. H. Al Salameh

- Professeur Dr. Karl Richter

- Professeur Denis Henshaw

- Professeur Dr. med. Franz Adlkofer

- Professeur Dr. Gerhard Nebeling

- Professeur Dr. iur. Heinz Albert Friehe 

- Professeur Dr. Helmut Hartl

- Professeur Dr. Gerd Unruh

- Professeur Dr. Ing. Dietmar Kaiser

- Professeur a.D. Helmuth Kern

- Professeur Dr. Ernst Liebhart

- Professeur Dr. Volker Walter Paul Bartz

- Professeur Dr. rer. nat. Inge Schmitz-Feuerhake 

- Professeur Dr. med. Heiner Sigel 

- Professeur Dr. Klaus von Klitzing

- Andrew Goldsworthy BSc PhD

- Dr. med. Gerd Oberfeld (gouvernement de Salzburg, Dép. de Santé Public, Santé Environnementale; orateur pour la Santé Environnementale, l'Association autrichienne des médecins; auteur de la recherche "Will We All Become Electrosensitive?" (*))

- Dr. Daniel Favre (auteur de l'article scientifique paru dans la revue Apidologie "Mobile phone-induced honeybee worker piping" (*) (*); co-président de l'Association Romande "Alerte.ch" aux Ondes Electromagnétiques)

- Dr. med. Stefaan Peeters (pédiatre; Département Pédiatrie A.S.Z. Aalst)

- Dr. med. Edwin Rummens (pédiatre; Département Pédiatrie A.S.Z. Aalst)

- Dr. med. Myriam Azou (pédiatre; A.Z. Damiaan Oostende; ancien président de l'Association Flamande de la Pédiatrie)

- Dr. med. Sylvie Van Molhem (pédiatre; A.Z. Damiaan Oostende)

- Dr. med. Kristin Van Laer (pédiatre; St.-Maria Halle)

- Dr. med. Stefanie Buysse (pédiatre; St.-Maria Halle)

- Dr. med. Dirk Van Gysel (pédiatre; O.L.V.Z. Aalst)

- Dr. med. B. Bruylants (pédiatre; O.L.V.Z. Aalst)

- Dr. med. Veronique De Telder (pédiatre; O.L.V.Z. Aalst)

- Dr. med. Sophie Bravo (pédiatre; St.-Maria Halle)

- Dr. med. Matti De Clerck (neurologue; A.S.Z. Aalst)

- Dr. med. Iris Vanwalleghem (neurologue; O.L.V. Van Lourdes Z. Waregem)

- Dr. med. Caroline Schelstraete (neurologue; A.S.Z. Aalst)

- Dr. med. Miriam Bouckaert (neurologue; O.L.V.Z. Aalst)

- Dr. med. Guy Meersman (neurologue; A.Z. Groeninge Kortrijk)

- Dr. med. Lotte Nieuwenhuis (neurologue; A.Z. Maria Middelares Gent)

- Dr. med. Paul Van Damme (gynécologue)

- Dr. med. Werner Faché (directeur médical; Linus Pauling Prevention Clinic à Gand)

- Dr. med. Piet Debackere (médecin généraliste)

- Dr. med. Carine De Rop (gynécologue; ancien membre du conseil d'administration de l'Association Flamande de l'Obstrétique et de la Gynécologie)

- Dr. med. Cornelia Semadeni (psychiatre)

- Dr. med. Armelle Peeters (médecin généraliste)

- Dr. med. Jean Troubleyn (médecin généraliste)

- Dr. med. Ludwig Kuypers (médecin généraliste)

- Dr. med. Wim Beenders (médecin généraliste)

- Dr. med. Werner Smits (médecin généraliste)

- Dr. med. Jos Weytjens (médecin généraliste)

- Dr. med. Ria Leenders (médecin généraliste)

- Dr. med. Lutgart Vanderhoven (neurologue)

- Dr. med. Jan Myncke (chirurgien orthopédiste; Associatie Orthopedie Lier)

- Dr. med. Kristine De Ridder (médecin généraliste)

- Dr. med. Alice Goyens (opthalmologiste)

- Dr. med. Fons Bullen (médecin généraliste)

- Dr. med. Patrick Claes (médecin généraliste)

- Dr. med. Caroline Desmedt (médecin généraliste)

- Dr. med. Bertha Weetjens (opthalmologiste)

- Dr. med. Bea Lemmens (médecin généraliste)

- Dr. med. Nancy Verhoeven (médecin généraliste)

- Dr. med. Liesbeth Christiaans (médecin généraliste)

- Dr. med. Jacques Germeaux (médecin généraliste)

- Dr. med. Roger Kuipers (médecin généraliste)

- Dr. med. Marc Van Nuland (médecin généraliste)

- Dr. med. Jan Beelen (médecin généraliste)

- Dr. med. Harrie Dewitte (médecin généraliste)

- Dr. med. Jean-Paul Billiet (médecin généraliste)

- Dr. med. Catherine Deghislange (opthalmologue)

- Dr. med. Ruth Baens (médecin généraliste)

- Dr. med. Jean Pilette (médecin généraliste; auteur de la recherche "Antennes de Téléphonie Mobile, Technologies Sans Fil et Santé")

- Dr. med. dent. Claus Scheingraber (dentiste; fondateur d'Arbeitskreis Elektro-Biologie e.V.)

- Dr. med. Joachim Mutter

- Dr. med. Harrie Dewitte (médecin généraliste, conseiller municipal à Genk)

- Dr. med. Birgit Hederer (médecin généraliste)

- Dr. med. Helena Smet (opthalmologue)

- Dr. med. Andrea Leute

- Dr. med. Wolfgang Baur

- Dr. med. Anke Persson

- Dr. med. Markus Kern

- Dr. med. Wolf Bergmann

- Dr. med. Peter Binz

- Dr. med. Codin Zamfirescu

- Dr. med. Karl Haberstig

- Dr. med. Regina Vogt-Heeren

- Dr. med. Olivier Bernard

- Dr. med. Eike Heinicke

- Dr. med. Nicola Pieper

- Dr. med. Gerd Kleilein

- Dr. med. Manfred Staeudinger

- Dr. med. Armin Hassdenteufel

- Dr. med. dent. Hannelore Vormittag

- Dr. med. Elisabeth Hien-Rupprecht

- Dr. med. Horst Melchinger 

- Dr. med. Angelika Freitag

- Dr. med. dent. Johanna Fink

- Dr. med. Hans-Christoph Scheiner

- Dr. med. dent. Andreas Lozert

- Dr. med. Dipl.-stom. Sybille Günther

- Dr. med. Albrecht zum Winkel 

- Dr. med. Saeid FasihiDr. med. U. Wagner-Fritz 

- Dr. med. U. Wagner-Fritz 

- Dr. med. Dieter Bauer

- Dr. med. Heide Evers

- Dr. med. Peter Ruge

- Dr med. Udo Kruschke  

- Dr. med. Jürgen Zell 

- Dr. med. Michael Steinhöfel

- Dr. med. Alois Dengg 

- Dr. med. Elisabeth Schmitzer 

- Dr. med. Wolfgang Lerch 

- Dr. med. Regina Vogt-Heeren gynaeg 

- Dr. med. Wolfgang Baur

- Dr. med. Anke Persson 

- Dr. med. Codin Zamfirescu

- Dr. med. Karl Haberstig

- Dr. med. Johannes Engesser

- Dr. med. Carlos Sosa

- Dr. med. Wolfram Haas

- Dr. med. U. Wagner-Fritz

 

- Dr. med. Dorrit Hakala

- Dr. med. Hans-Martin Ulmer

- Dr. vet. Petra Lippert

- Dr. Klaus Kölkenbeck

- Dr. Ing. Matthias Weisser 

- Dr. Ing. Claus Thiessen

- Dr. Hilmar Rohde

- Dr. Michael Rosenthal

- Dr. E.W. Braun

- Dr. Hans-Ulrich Hill

- Dr. hc. Andreas Wex

- Dr. Nogawa Alexandra

- Dr. Wilhelm Stadelmann

- Dr. Hannelore Jablonski

- Dr. Ingrid Obermayer

- Dr. rer. nat. Ulrich Singer 

- Dr. Stephen McGill PhD

- Alasdair Philips BSc (Eng)

- Dr. Angela Vogel

- Dr. Konrad Kürzinger

- Dr. Stefan Spaarmann 

- Dr. Siegfried Schwarzmüller

- Dr. phil. Hady Fink

- Dr. Karin Weiß-Wrana 

- Dr. phil. Verena Mück-Kahler

- Dr. Ing. Dipl.-Phys. Volker Schorpp 

- Dr. Ingrid Jaschke

- Dr. Ursula Dakhil

- Dr. Leendert Vriens

- 157 infirmiers (A.Z. St.-Jan Bruges)

- Kevin Kunze (directeur du film "Disconnect")

- les organisations: IEMFA.org, Next-Up.org, ES-UK.info, PowerWatch.org.uk, MobileWise.org, Mast-Victims.org, Buergerwelle.de, Diagnose-Funk.org, Kompetenzinitiative.de, HESE-Project.org, ElektrosmogNews.de, Campact.de, Elettrosmog Volturino, Electrosmog-Free Italia Network, ADUSBEF, Centro Tutela Consumatori Utenti, MCS-SOS.ch, OikosAmbiental.org, PECCEM.org, Asides.es, EKEUKO-COVACE et S.O.S. EHS - EASC.

 

Si vous souhaitez davantage d'informations ou d'explications ou aimeriez collaborer à la pétition, il vous suffit d'envoyer un e-mail à Steven Boone:

steven@petition-electrosmog.be

 

Merci à tous qui vous engagez pour cette pétition!